Copyright 2018 - Custom text here
  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

  • Propriété : SEL de la RIA

Amis SELISTES, Futurs SELISTES et Visiteurs,


Le SEL de la Ria doit nous permettre de développer le lien entre les adhérents, dans le respect de l'esprit et des valeurs de solidarité et de partage.
Loin des soucis mercantiles, chacun peut et doit apporter sa pierre à l'édification d'une société plus équitable, plus durable, plus enrichissante et plus conviviale.


Le Président

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Les origines du SEL

Les monnaies locales ont été la règle avant l'exception : les monnaies locales, régionales ou urbaines étaient presque universelles avant la centralisation générale du système bancaire et financier au XIXème siècle. Il paraissait alors tout à fait normal d'utiliser les monnaies locales pour le commerce local, et une autre monnaie pour le commerce avec l'extérieur.

Vers 1900, Silviero Gesell imagine une société sans organe d'état, fondée sur une économie de marché sans crise ni monopole extorqueur d'intérêts et de gains spéculatifs; dans son système, c'est la possession d'argent liquide mais gelé qui est soumise à intérêt. Comme les prix restent stables, cela force le mécanisme de rotation de l'économie.

Dans les années 50, le village de Lignère en Berry fait l'expérience d'une monnaie fictive qui relance l'économie locale qui était moribonde. Mais la Banque de France intervient pour arrêter l'expérience.

Au delà de la notion de monnaie, aujourd'hui il y a de nombreux échanges différents : les réseaux d'échanges de savoir, le troc, les coups de main ... C'est en partie de ces nombreuses origines que s'est dégagé le principe du SEL qui a commencé dans les pays anglo-saxons sous le nom de LETS.

Les LETS

Dans les années 60-70, les États-Unis ont vu de nombreuses expérimentations sociales et entre autre des systèmes d'échanges de savoir ou de baby-sitting, souvent basés sur une mesure en heures ou en points. En 1976 à Vancouver, D. Weston lance un système d'échange où la mesure est le temps ; inspiré par cette idée, M.Linton démarre, toujours à Vancouver, un système d'échanges fondé sur une monnaie interne : le "Green-Dollar". De son coté D. Winston développe son système où il recommande le rapport de salaire de 1 à 3 : minimum 6 "Green-Dollars", maximum 18 "Green-Dollars", on est loin du rapport habituel de 1 à 100 !

En Australie

Jill Jordan diffuse le concept du Lets et ça marche ! 45 LETS en 91, 200 en 94 dont celui de Blue Montain : 1 800 adhérent(e)s.

En Grande-Bretagne

A partir de 1984, D. Winston (toujours lui) y introduit ses idées par une série de conférences. Le premier LETS britanique démarre en 1985, le nombre augmente lentement au début, mais à partir de 1991 c'est le succès : il y a aujourd'hui au moins 600 LETS dans ce pays.

Et en France ?

Le SEL Ariège, le premier en France, est lancé en Octobre 1994. L'enthousiasme des pionniers provoque un développement rapide et on compte actuellement plus de 350 SEL en France.

Et ailleurs ?

Des SEL se sont développés dans de nombreux pays : Hollande, Allemagne, Pologne, et aussi en Amérique, en Asie et en Afrique.

 

 

SELdeBretagne